Chacun sa route

Seul, à vélo, de l’Alaska à la Terre de Feu

Auteur: Philippe Jacq

Format: 165×240

Livre cousu

208 pages + 16 pages couleur (63 photos)

20.00

Parti d’Alaska pour tenter de relier à vélo les extrémités du continent américain, Philippe JACQ atteint Ushuaïa après une « chevauchée » solitaire de plus de 24000 Km. À l’image des papillons monarques fuyant les températures hivernales, il quitte les parcs nationaux nord-américains et poursuit sa lente migration vers le Mexique. Entre éruptions volcaniques et temblements de terre, il traverse l’Amérique centrale avant de se hisser sur l’épine dorsale de la Cordillère des Andes. Le rêve devient totalement réalité au Pérou, sur les rives du lac Titicaca. Au-delà, le Chili étire sa longue langue de terre jusqu’aux confins du continent. Mais pour atteindre enfin la ville la plus australe de la planète, il doit encore demander humblement aux vents de Patagonie l’autorisation de traverser leur territoirre.« Pour quelle raison aller à Ushuaïa? Je n’y habite pas et n’y connaît personne! Rouler à 4000 m d’altitude sur un vélo chargé de trente kilos de bagages a-t-il un sens…sinon celui de grandir un peu? L’important ne réside pas dans la destination, mais…dans ce temps apparemment « perdu », cet espace où le voyageur en quête de lumière part à sa propre rencontre en se frottant à la différence de « l’autre », aux aspérités de la route, aux difficultés du voyage. » Parcourir la Panaméricaine en solitaire laisse du temps au voyage intérieur. Chacun sa route…